-Sans commentaires de ma part-

Il a 8 ans et avoue un double meurtre dans une vidéo de la police.

Il vient de St John’s dans l’Arizona, il a huit ans, et il est soupçonné de meurtre avec préméditation pour avoir tué son père et un autre homme, de quatre balles chacun, avec un calibre 22 long rifle qu’il a méthodiquement rechargé.

Le garçon a avoué ce double meurtre pendant son interrogatoire filmé par la police, dont la vidéo a été rendue publique mercredi. L’affaire bouleverse la petite ville de St John’s, à quelque 300 kilomètres au nord de Phoenix, et suscite l’émoi dans tous les Etats-Unis.

Il a tiré sur son père parce que ce dernier «souffrait»

L’enfant était venu frapper le 5 novembre chez des voisins en disant que son père et un des locataires de leur maison avaient été tués. Sa grand-mère l’a amené au commissariat, où tout le monde le tenait pour une victime car il avait découvert les corps. Il n’avait pas été place directement en garde à vue, «on le considérait comme un témoin», explique un policier.

Dans la vidéo de l’interrogatoire, mené au lendemain de son arrestation, l’enfant explique aux policiers, de sa petite voix haut perchée, qu’il a tiré sur son père parce que ce dernier «souffrait».

«As-tu tué ton père?», demande un inspecteur. «Je crois que oui», répond le petit garçon. Pendant l’entretien qui a duré 36 minutes, l’enfant est assis sur une chaise, en pantalon de pyjama. Son visage est flouté.

«Pas en colère contre lui»

Il avait d’abord changé plusieurs fois de version, niant tout en bloc au début, puis affirmant qu’une voiture avait démarré devant la maison avant qu’il ne découvre son père et l’autre homme blessés. Il avait ensuite avoué avoir tué son père, âgé de 29 ans, et Timothy Romans, 39 ans, pour mettre fin à leurs souffrances.

«J’ai un peu de mal là», relève le shérif du Comté d’Apache, Matrese Avila, dans la vidéo. «Je pense que tu dois commencer par nous dire la vérité. Nous avons besoin de connaître la vérité, mon petit. C’est important». Le garçon admet alors avoir tiré sur chacune des victimes deux fois.

«Je pense, hum, que j’ai tué mon père parce qu’il souffrait», répète-t-il, précisant aux inspecteurs qu’il n’était pas en colère contre lui ni n’avait de problèmes particuliers à la maison.

Son père l’avait entraîné à tirer sur des chiens de prairies

Ses avocats ont averti qu’ils allaient demander que les aveux de l’enfant ne soient pas retenus par la justice, arguant du fait que ses droits ne lui avaient pas été lus lors de son arrestation.

Selon les premiers résultats de l’enquête, le garçon n’a pas subi d’abus sexuels. Il connaissait le maniement des armes. Son père, un chasseur assidu, l’avait entraîné à tirer sur des chiens de prairies.

Il y a eu 62 cas d’enfants de 7 ou 8 ans arrêtés pour meurtres aux Etats-Unis entre 1976 et 2005, selon les chiffres du FBI. Seulement deux d’entre eux ont tué un de leurs parents.